Etudes de pharmacie au Québec

Bonjour à tous,

Hier j’ai publié sur le blog d’un autre pharmacien (La Coupe d’Hygie) un billet qui appelle à réformer les études de pharmacie en France. Je vous mets le lien ci-dessous :

https://lacoupedhygie.wordpress.com/2015/12/08/reformons-les-etudes-de-pharmacie/

Aujourd’hui, à titre de comparaison, je vais décrire dans les grandes lignes les études de pharmacie au Québec.

Où peut-on étudier la pharmacie au Québec ?

Tout d’abord, il n’existe que deux facultés de pharmacie pour le Québec : une à Montréal, et l’autre dans la ville de Québec. Chaque faculté permet à l’étudiant d’obtenir le titre de Docteur en Pharmacie. Globalement, le contenu du cursus est le même avec quelques nuances sur les stages notamment.

Le programme de pharmacie est un programme dit « contingenté », c’est-à-dire que le nombre de places est limité. Le taux d’admission avoisine les 10% selon l’Ordre des Pharmaciens. La sélection se fait sur dossier (résultats scolaires au cours du cursus pré-universitaire) et suite à un entretien.

Globalement, il y a environ 400 étudiants formés chaque année. Ce nombre pourrait évoluer à la baisse en raison de la fin de la pénurie dans la profession. Personnellement je pense, ce mode de sélection peut mettre de côté des étudiants qui auraient été de très bons pharmaciens mais qui n’avait pas le niveau en maths, tout comme notre concours.

Combien de temps durent les études ?

Les études universitaires de pharmacie se déroulent sur 4 ans ; notez qu’au Québec, il existe le CEGEP (collège d’enseignement général et professionnel) qui se déroule sur 2 ans après le lycée. Les étudiants choisissent un premier domaine (sciences, lettre, etc.). Pour rentrer en pharmacie, il faut être titulaire d’un diplôme d’études collégiales en sciences pures ou sciences de la santé, et avoir réussi certains cours (biologie, chimie, physique, mathématiques). Au final, on retrouve nos 6 ans d’études français. Généralement, un étudiant sort du lycée à 17 ans au Québec, à 19 ans du CEGEP et donc peut sortir à 23 ans de pharmacie. Cependant, je constate que beaucoup d’étudiants ont suivi une autre licence avant d’entrer en pharmacie (pharmacologie notamment) à cause de la très forte sélection.

Qu’apprennent les étudiants en pharmacie ?

Vous pouvez retrouver la description officielle des deux facultés sur les liens suivants :

Grosso-modo, la formation est axée dès la première année sur la pharmacie clinique, et la pratique. De nombreux stages sont réalisés au cours des études ; les étudiants de la ville de Québec ont un total de 15 stages, allant de 1 à 3 semaines dans différents milieux (officine et hôpital notamment). Les étudiants de la ville de Montréal ont en revanche plus de travaux pratiques appelés « laboratoires de pratique professionnelle » (techniques de communication, conseil à l’officine, etc.). La notion de pharmacie clinique n’est plus vraiment utilisée, et on parle d’avantage de « Soins pharmaceutiques » ; il s’agit plus d’une démarche centrée vers le patient. Les cours sont donnés principalement dans le cadre de ce que l’on appelle en France « enseignements coordonnées » (chimie, sémiologie, pharmacologie, soins pharmaceutiques en cardio, neuro, infectio…).

Il n’y a pas de cours sur la chimie analytique, la botanique, la biologie animale, l’hydrologie… Il n’y a pas non plus de possibilité de devenir biologiste médical (réservé aux médecins). Toute la formation est orientée vers le médicament et son bon usage chez le patient, afin que le pharmacien soit le spécialiste dans son domaine.

La formation insiste sur l’utilisation en pratique réelle des médicaments, en citant par exemple de nombreuses études cliniques qui ont montré l’efficacité des médicaments selon les indications par exemple. On insiste aussi beaucoup sur l’optimisation de la pharmacothérapie (interaction, ajout de médicaments pour améliorer une condition ou arrêt de médicaments par exemple). La formation met aussi beaucoup l’accent sur le suivi du patient (efficacité ou tolérance au traitement) car il s’agit d’un des premiers rôles du pharmacien selon la Loi sur la Pharmacie au Québec (article 17, point n°4). Le pharmacien est ainsi le spécialiste du médicament et de la pharmacothérapie.

A l’issue de ces quatre années, l’étudiant obtient le grade de Docteur en Pharmacie (Pharm.D) ce qui lui donne le droit de s’inscrire à l’Ordre des Pharmaciens du Québec, pour obtenir le titre de Pharmacien. Les étudiants qui souhaitent travailler en milieu hospitalier doivent suivre une maîtrise supplémentaire d’une durée de 14 mois environ comprenant quelques mois de cours et un an de stage en milieu hospitalier.

Voici un petit résumé du cursus pour devenir pharmacien au Québec. Alors qu’en pensez-vous ?
Publicités

2 réflexions sur “Etudes de pharmacie au Québec

  1. Bonjour Thomas,

    Je suis pharmacienne en France et j’envisage de passer l’équivalence de diplôme pour exercer au Québec. Pouvez-vous m’indiquer des ouvrages à lire afin de me préparer au mieux à cet examen ?

    En vous remerciant pour votre réponse,
    Delphine

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s