La surveillance de la pharmacothérapie

Bonjour à tous,

Au Québec, l’Ordre des Pharmaciens émet régulièrement des lignes directrices pour guider la pratique des pharmaciens. Aujourd’hui, j’ai envie de vous présenter celles concernant la surveillance de la thérapie médicamenteuse.

Vous pouvez en retrouver l’intégralité par ici.

Tout d’abord, comme je l’ai montré dans un précédent billet,  l’exercice de la pharmacie « consiste à évaluer et à assurer l’usage approprié des médicaments afin notamment de détecter et de prévenir les problèmes pharmacothérapeutiques, à préparer, à conserver et à remettre des médicaments dans le but de maintenir ou de rétablir la santé ».

Selon le guide de pratique : « Le but du suivi est de s’assurer que les résultats obtenus sont bien ceux visés par les objectifs pharmacothérapeutiques ». En d’autres termes, le pharmacien d’officine doit non seulement s’assurer de dispenser le bon médicament au bon patient, mais aussi assurer le suivi de l’efficacité, de l’observance et de la tolérance.

Mais concrètement ça change quoi ?

Et bien, cela change tout ! En France, le médecin est responsable de ce suivi, tandis que le pharmacien bien souvent n’a qu’un rôle limité dans la dispensation et le conseil associé. Au Québec, le pharmacien doit, par la Loi, prévoir des potentiels problèmes liés à la pharmacothérapie (dose, suivi, effet secondaire, interaction) et participer à l’optimisation du traitement (conjointement avec les autres professionnels de santé bien entendu).

C’est bien beau, mais en pratique que fait-on à la pharmacie ?

Au Québec, les logiciels permettent la création de dossiers patients avec notes de suivi. Par exemple, si je sers une ordonnance pour un antibiotique chez un enfant pour une otite. Après avoir dispensé le médicament, je prévois un suivi téléphonique avec les parents dans 2-3 jours afin d’évaluer l’efficacité et la tolérance de la thérapie. Lors de mon appel, je noterai au dossier du patient les informations suivantes :

« Suivi efficacité/tolérance : J3 du traitement antibiotique, disparition de la fièvre et des otalgies. Apparition de selles un peu plu liquides , pas d’autres effets secondaires. Parents avisés de poursuite l’antibiotique jusqu’à la fin même si amélioration ».

Prenons un autre exemple ; par exemple, un patient débute un traitement par insuline NPH au coucher. Le médecin précise sur l’ordonnance d’augmenter la dose de 1 unité par jours jusqu’à atteindre une cible le matin. Mon rôle comme pharmacien est de faire un suivi régulier avec le patient afin de l’accompagner dans son ajustement (par exemple en appelant tous les jours afin de valider avec lui ses résultats).

Un dernier exemple pour la route ; un patient peut aussi se présenter à la pharmacie (ou nous appeler) pour signaler l’apparition d’un effet indésirable. Si après évaluation, un de ses médicaments pourrait en être la cause, le pharmacien doit communiquer auprès du médecin via notamment une opinion pharmaceutique et proposer si possible une mesure corrective pour optimiser le traitement (ajustement de dose, ajout d’un médicament ou arrêt d’un médicament).

Au final, le pharmacien doit surveiller l’efficacité et la sécurité de la thérapie médicamenteuse. Il en est de même pour l’adhésion. On doit consigner au dossier du patient tous les éléments pertinents pour le suivi : symptômes ressentis, habitudes de vie, résultats de biologie, etc. La surveillance de la thérapie fait donc partie du modèle de soins pharmaceutiques recommandés par les standards de pratique de l’Ordre. Le pharmacien n’est plus un simple préparateur ou dispensateur. Il devient un acteur dans le soin du patient en collaboration avec les autres professionnels.

 

 

Publicités

2 réflexions sur “La surveillance de la pharmacothérapie

  1. Bonjour Thomas,
    Je suis étudiante en 4ème année de pharmacie en France, et je cherche un stage/travail pour le 2ème semestre de l’année 2018 dans le but d’apprendre et d’acquérir de nouvelles connaissances pratiques. J’ai naturellement pensé au Québec pour cela. Je me tourne donc vers vous en espérant que vous pourrez m’apporter des informations, est ce difficile de trouver un stage en tant qu’étudiant ou un poste d’assistant technique au Québec ?
    Cordialement

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s